Le Père, le Fils, Le Saint- Esprit. La Raison, le Corps et l’Âme. Drugs, Sex, Rock n’Roll

 

signedecroix.jpg

 

Mon esprit fonctionne mal. J’ai toujours été le genre de gars à trop réfléchir. Ma raison, en ce moment, est en roue libre, du genre à me pousser à faire des erreurs de débutant ou à m’empêcher de commettre celle qui me seraient profitables plus tard. Elle s’est mise au service de ma dépression. J’ai l’impression d’appréhender mieux que les autres les réalités profondes de l’existence, et elles sont toutes assez pessimistes. Je n’ai jamais eu besoin de personne, ni de rien, pour me sentir plus intelligent et éclairé que mes semblables. Appelez-ça de l’arrogance, de la psychose ou du génie, je me plante et je le sais, mais… Je peux voir la Matrice.


Mon corps est brisé. J’en ai jamais pris trop soin. Je manque de sommeil, de nourriture saine. Mes poumons travaillent trop à filtrer les atmosphères viciées que j’inhale quotidiennement. Les muscles de mon dos sont déchirés des cervicales aux lombaires (et pas à cause d’activités physiques impliquant une promiscuité propre à dérégler les productions de dopamine et d’endorphine de mon organisme avec un spécimen de mon espèce de sexe opposé au mien, à mon grand dam). J’ai beaucoup vomi, hier. Je devrais en prendre plus soin, de ce corps. Après tout, c’est le seul que j’ai.


Il me reste mon âme. Au moins, quand sa voix se fait entendre, quand je daigne enfin l’écouter, elle fonctionne plutôt bien.


758929928769.jpg


Et maintenant, un peu de culture. Merci Wikipédia.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fonctions_tripartites_indo-européennes :


Le concept des fonctions tripartites indo-européennes fut développé par Georges Dumézil. Ses travaux montrent que les schémas mentaux de tous les peuples indo-Européens, qu’ils soient Grecs, Arméniens, Celtes, Indo-iraniens, Baltes, Germains, Slaves ou Latins, présentent un trait commun : l’organisation de la société selon trois fonctions primordiales. On retrouve cette structure essentiellement dans les mythes, mais également dans les structures narratives, et dans l’organisation sociale – théorie des ordres : « ceux qui prient » (oratores), « ceux qui combattent » (bellatores) et « ceux qui travaillent » (laboratores) d’Adalbéron de Laon.

  • La première fonction, dite fonction sacerdotale, est liée au sacré.
Aussi nommée fonction souveraine, on la retrouve avec les druides celtes, la caste des brahmanes indiens, ou encore les flamines romains. Cette fonction correspond aux divinités liées à la magie.
  • La deuxième fonction, dite fonction guerrière, est liée à défense du peuple.
On peut la considérer comme regroupant ce que l’on appellerait la noblesse d’épée, représentée, par exemple, par les chevaliersmédiévaux, les guerriers, les soldats. On retrouve cette fonction dans la seconde caste en Inde : les kshatriyas (aussi – râjanya). C’est au sein de cette fonction que l’on retrouve aussi le principe du Chef, du roi, du râja. D’ailleurs, découlant de cela, dans la Rome antique, pour être empereur, il faut avoir été sénateur, et pour cela être citoyen romain — ce qui ne signifie pas forcément être habitant de Rome, mais surtout jouir du statut d’homme libre de l’Empire romain, donc avoir le droit de vote. Pour être citoyen, il faut avoir été soldat, donc guerrier. Cette fonction correspond aux divinités liées à la force physique.
  • La troisième fonction, dite fonction productrice, est liée à la fécondité.
Elle regroupe les agriculteurs, éleveurs, artisans, et les commerçants. Elle correspond à la troisième caste de l’Inde : les vaisya (aussi – ârya), et aux divinités liées à la paix, à l’amour et la prospérité.

C’est par le biais de la mythologie comparée que Dumézil a mis en lumière l’existence d’un tel schéma. Par exemple, il est notable que la plus vieille triade (ensemble de trois dieux supérieurs) de la mythologie romaine, dite triade précapitoline, comprend Jupiter, MarsQuirinus, lesquels occupent clairement chacun une des trois fonctions.


Fin de la parenthèse culturelle. Il n’y en aura pas d’autre. On est pas sur Arte.


Je rajouterais personnellement :


La fonction guerrière, de nature apollinienne, cerveau gauche, correspond également à l’idée d’un certain dépassement de la condition humaine. C’est l’épée qui repousse et détruit ce qui est considéré comme néfaste. Ce n’est pas que le muscle brutal, c’est aussi la violence de l’intellect contre l’illogique et le mystérieux. La science contre l’obscurantisme, mais aussi la raison contre l’émotion. Regardez Sheldon dans « The Big Bang Theory ».

cerveauthumbnail.jpg

Son organe est le cerveau, « Au nom du Père… », le signe de croix touche le front. Les drogues, alcools et substances peuvent la transcender ou la détruire.


La fonction productrice, de nature dionysiaque, cerveau droit. Le corps. La (pro-)création, la sensation, l’émotion. C’est la coupe, le Graal, qui reçoit, contient la vie avant de la donner. Ce sont aussi les tripes, le labyrinthe de nos intestins et de nos circonvolutions cérébrales où nous attends le minotaure de l’auto-destruction. Les mystères du corps et sa formidable puissance de jouissances et de douleurs contre la rationalisation excessive de nos vies. Ouais, j’en vois dans l’assistance qui comprennent de quoi je parle.

minbonitoabdomen.jpg

Ses organes sont le sexe et les tripes, « … et du Fils… », le signe de croix touche l’abdomen. Les rapport sexuels et la gastronomie peuvent lui donner son vrai sens comme le vider de toutes substances.


La fonction sacerdotale est liée à notre âme. C’est celle de la quête de sens (alors qu’il n’y en a pas), de la recherche intérieure. C’est ce qui, pris entre les deux aspirations opposées de la guerre et de la fertilité, d’Apollon et de Dionysos, du cerveau et du sexe, cherche à créer un lien. C’est ce qui nous fait sortir de Nous , et qui nous Y enfonce le plus profondément. C’est le domaine de l’éthique, du sacré, de l’empathie, du rapport au monde et à l’Autre. Du rapport à Soi-même. C’est ce qui nous donne une vrai place en ce monde. Il semble qu’il y ait pénurie d’âme, de nos jour.

wp5681592e.png

Son organe est le cœur, « … et du Saint-Esprit. », le signe de croix traverse le cœur. Chacun donne un nom, ou pas, à ce qui se cache derrière son cœur. Personnellement, pour le jeu de mot, je l’appelle rock n’roll, mais c’est parce que je suis un sale punk irrécupérable. Comme de juste, cela, quel que soit son nom, peut tout autant nous tuer que nous révéler.



Et donc ?


Et donc, me voilà, punk crasseux, marinant dans le même T-shirt depuis trois jours, victime d’un dérèglement systémique de ces trois fonctions. Je pose mon corps négligé comme un rempart entre moi et l’agression permanente du monde extérieur. Je suis trop fatigué ou malade pour sortir, trop soucieux pour me réjouir du bien qui se présente, trop blessé pour résister à la tentation de le repousser.


Je m’en voudrai, plus tard.


Il y a du mieux à l’horizon. Je n’arrive pas, pour le moment, à convaincre ma raison de se réjouir totalement d’une opportunité éventuelle de mettre mes aptitudes créatives et intellectuelles au service de ma vie professionnelle et sociale.

Mon corps s’effraie, s’excite et s’interroge à l’idée de possibles aventures hédoniques. Il a faim, soif, il veut s’enivrer. Mais la fatigue, le malaise et les douleurs le saisissent, le paralysent comme le froid mordant cloue au sol, dans la neige, celui qui rampe, épuisé, vers le feu qui pourrait le sauver et qu’il voit, si proche et si loin.

Mon âme s’est repliée sur elle-même.


Mais ce n’est que passager. Il est un carburant commun au trois organes. La rage. C’est la rage que je vais mettre au service de ma sainte trinité personnelle. La rage fera de mois un guerrier, un amant et un prêtre. La rage. Je crois que la rage, c’est tout ce qui reste quand on est sur le point de céder à la tentation de tout perdre. Car le peu que l’on a encore est alors inaccessible. Sauf la rage. Toujours la rage.


La rage.

À propos de Durf667

Nihiliste, asocial, anhédoniste subversif, misanthrope contrarié, névrosé narcissique, pessimiste indocile, mystique chaotique, excentrique décentré, élitiste marginal, utopiste désespéré, solitaire empathique, esthète blasé, humaniste déçu, terroriste mental, être humain.

Voir tous les articles de Durf667

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

lepoetesolidaire |
Mots ecrit pour apaiser les... |
Mes poèmes qui retrace ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le cercle des mots disparus
| vivre et souffrir pour écrire
| histoireentoutgenre