Éthique

Posté par Durf667 le 13 septembre 2011

Qu’est-ce que l’éthique ?


Il me semble souvent que notre époque en manque.

Chacun a la sienne propre, différente de celle des autres, unique, personnelle, sacrée.

Elles se contredisent, s’opposent, ces éthiques concurrentes.

La question n’est pas là, la mienne n’est pas forcément meilleure que la tienne.


Car chacun a la sienne.

Et chacun la trahit.


Oh, bien sûr, tout un chacun s’imagine en parangon de vertu ! On s’excuse à soi même ce qu’on condamne chez autrui.

On trouve des raisons. On atténue, on rejette ailleurs la faute qui nous incombe pourtant. On trouve toujours quelque chose ou quelqu’un sur qui déverser l’opprobre qui nous revient.


Si on sait que c’est mal, si c’est trop évident, et bien… qu’importe ! Est-ce si grave ?


L’individualisme de notre temps, son égocentrisme exacerbé nous conduit à nous masquer l’évident, à créer des mensonges qui nous abusent nous-même, à dépraver nos âmes.


« Je l’ai fait, c’est mal, mais bon, tout le monde le fait ! »


C’est pas une raison.

Nos actes sont immortels.

Chaque ride de nos visages, chaque cicatrice de nos âmes en est la preuve.

Dorian Gray.

Chaque regard détourné du miroir.


Le monde est dégueulasse.

L’être humain est vil.

OK.

Bien.

Et alors ?

Est-on obligé de le pourrir encore plus ?


Des explications à nos erreurs, d’accord.

Des excuses à nos péchés, jamais.

L’erreur assumée fait avancer.

Le péché sans contrition nous enchaine.

On est toujours seul à en payer le prix, à la fin.


J’en connais, moi le premier, qui perpétuent sans cesse un crime unique, sous divers déguisements. Tous le font, à un degré ou un autre.

Quelque chose de contraire à soi-même, mais toujours pardonné avant même d’être commis.

Sommes-nous donc tous forcés de nous conformer à certaine image que nous et/ou les autres avons de nous-même ?


« Je suis comme ça, j’y peux rien. »


Et on change d’éthique.

On s’accommode.


C’est pourtant faux.

Mais tellement plus facile.

Éthique ?

Trouve la tienne.

Tiens-y toi.


Et ferme ta gueule.

Laisser un commentaire

 

lepoetesolidaire |
Mots ecrit pour apaiser les... |
Mes poèmes qui retrace ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le cercle des mots disparus
| vivre et souffrir pour écrire
| histoireentoutgenre