Crash-test #24

2 janvier 2013

Crash-test, Tous les textes

Les dieux fatigués observaient ce solstice d’hiver avec les yeux morts et blasés de ceux qui savent que les offrandes faites en ces jours les plus courts de l’année leur étaient à l’origine destinées.

 

Le démon le plus puissant du XXIème siècle n’est pas l’Orgueil, qui pourtant ravage nombre d’âmes. Ce n’est pas la Cupidité qui, lui aussi, enserre nombre de cœur. Ce n’est pas la Luxure, ce n’est pas la Colère. C’est la Paresse.

 

La fin du monde n’a toujours pas eu lieu, mais il suffit d’être patient.

 

Il faudra quand même que quelqu’un finisse par m’expliquer comment un type qui gagne 75 années de SMIC tous les ans peut trouver injuste que des ouvriers ne trouvent pas ça normal.

 

C’est pas les religions qui posent problème, c’est les religieux.

 

On parle de temps en temps dans les milieux geeks et technophiles de lunette à « réalité augmentée ». Moi je veux bien, mais vous avez bien vu la gueule de la réalité, déjà. Vous êtes bien sûr de vouloir l’augmenter ?

 

Les armes blanches, c’est sale. Mais c’est fun.

 

Comme résolution pour la nouvelle année, j’ai décidé encore une fois d’arrêter d’arrêter des trucs que j’arrête d’arrêter quelques jours plus tard. (il est possible que j’ai écrit ça l’an dernier ici-même. Mais bon, ça marche toujours.)

 

Ils sont mignons, les idéalistes.

 

On devrait pouvoir trouver un algorithme pour définir la date future où la totalité des individus de la planète seront présents dans des films X postés sur internet. Ça nous promet de chouettes cauchemars freudiens, quand aucun gamin sur terre ne pourra aller sur YouPorn sans risquer de tomber sur ses parents.

 

C’était encore pire qu’une reprise de Claude François en coréen.

 

Ils disent que la culture va mal à cause du piratage des œuvres sur le Net. Je dis que la culture va mal à cause du piratage des cerveaux par Justin Bieber, NRJ12 et Farmville. Mais bon, ça, c’est légal, alors…

 

Elle était belle comme une gaitling dans un marché de noël.

 

En gros, si tu ne penses pas peu ou prou comme les élites politico-médiatiques, tu es considéré au mieux comme un abruti, au pire comme un terroriste.

 

Le problème d’une société basée sur la consommation, c’est que pour vendre quelque chose, pour en faire un produit, il faut souvent le débarrasser de tout ce qui en fait l’intérêt primordial.

 

Dieu n’a pas du checker sa boite mail depuis un bail.

 

J’ai décidé qu’à partir de dorénavant, je fêterai la nouvelle année le 12 avril.

 

 

À propos de Durf667

Nihiliste, asocial, anhédoniste subversif, misanthrope contrarié, névrosé narcissique, pessimiste indocile, mystique chaotique, excentrique décentré, élitiste marginal, utopiste désespéré, solitaire empathique, esthète blasé, humaniste déçu, terroriste mental, être humain.

Voir tous les articles de Durf667

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

lepoetesolidaire |
Mots ecrit pour apaiser les... |
Mes poèmes qui retrace ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le cercle des mots disparus
| vivre et souffrir pour écrire
| histoireentoutgenre