Crash-test #26

Posté par Durf667 le 15 avril 2013

Il est des choses fondamentales de la Vie, de la Nature Humaine, du Réel qui tiennent de l’indicible. Le problème, c’est justement que tout le monde essaie d’en parler.

Le diable d’un peuple est le dieu de l’autre.

Dharma, Inc. vous propose une recorporation complète dans le corps de vos rêves ! Choississez votre âge, votre sexe, votre couleur de peau. Dharma, Inc. garantit la préservation totale de vos données neurales lors du téléchargement de votre conscience depuis votre corps actuel, son entretien sur nos serveurs sécurisés et lors de la recorporation. Un supplément au forfait de base est appliqué lors de l’ajout de données (nouvelles connaissances, compétences, etc.) où le traitement de données à visée psycho-thérapeutique.

Il ya dans la contemplation d’un édifice en ruine la même fascination, le même trouble, que dans celle d’un cadavre.

Je ne le dirai jamais assez, le concept de civilisation est une escroquerie.

Je ne le dirai jamais assez, le concept de santé mentale est très sur-évalué.

Je ne le dirai jamais assez, je dis quand même pas mal de conneries.

Si nous avions accès à tous nos souvenirs dans leur intégralité et sans transformation, si nous pouvions les ouvrir comme un fichier texte ou une vidéo sur notre ordinateur, alors, nous n’aurions pas la même perception de la notion de Temps. Car se remémorer parfaitement, sans erreur ni oubli, un événement du passé, c’est le revivre. Et ce n’est alors plus du passé, mais le présent.

Tu dis que si tu gagnes au loto, tu te serviras des thunes pour faire le bien autour de soi. Il est si facile d’être généreux avec l’argent qu’on a pas.

Le fondement de toute société réside dans la gestion de la violence.

Qu’est-ce qui fait un Être ? Son corps ? Son esprit ? Son vécu ? Autre chose ? Et si on lui enlève un de ces éléments, reste-t-il le même Être ? Mais alors, qu’est-ce qu’il est vraiment ? Qu’est-ce qui fait « Lui » ? Où réside l’étincelle divine qui fait qu’Il est ce qu’Il est ?

Le seul moment de la journée où je me sens totalement tranquilisé, c’est ce court moment qui sépare le moment où je me couche de celui où je m’endors.

C’est quand elle avait enfin acquis le pouvoir de modeler la réalité à sa guise qu’elle abandonna l’idée de l’utiliser pour le bien commun.

Quand il relut les textes des chansons de son premier groupe, il fut étonné d’à quel point ils révélait de lui des choses dont il n’avait pris conscience que des années plus tard.

Il avait un palais non en dehors, mais « à côté » de la réalité. Il l’avait rempli de divers domestiques, un bibliothécaire, des gardiens de pierre, des animaux familiers, et même un harem construit à partir des souvenirs qu’il gardait des femmes et des hommes qu’il avait connus. Mais il n’y allait plus jamais, dans ce harem, car les imitations n’étaient, justement, que ça. Des imitations.

Il y a Moi. Il y a l’anti-Moi. Et il y a leur Ombre à tout deux.

Publié dans Crash-test, Tous les textes | Pas de Commentaire »

 

lepoetesolidaire |
Mots ecrit pour apaiser les... |
Mes poèmes qui retrace ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le cercle des mots disparus
| vivre et souffrir pour écrire
| histoireentoutgenre