Allô, ou le précataclysmisme expliqué à Nabilla et à ses fans.

17 juin 2013

Tous les textes

Alors donc, elle sort un livre, alors donc, je me suis dit, voilà. Y a pas de raison. Non mais.

 

Allô.

Non mais allô.

 

Allô, ou le précataclysmisme expliqué à Nabilla et à ses fans. allo-quoi-ta-gueule-batman-nabilla-bd-dessin-300x300

 

- T’es un punk et t’as pas de chien.

- T’es misanthrope et t’es humaniste.

- Tu dis que l’Art est mort et tu écris, fais de la musique, etc.

- Tu penses que le monde actuel est rempli de pervers narcissiques et t’as un blog, une page facebook, google+, un tumblr, un pinterest, etc.

- Tu revendiques comme conséquence du caractère intrinsèquement tragique de l’existence la nécessité de trouver un équilibre entre les pulsions dyonisiaques et les aspirations apolliniennes et tu te retrouve englué dans le paradoxe inhérent de la recherche de cet équilibre alors que tu savais que c’était inévitable, considérant ton postulat de base.

- Tu fait des phrases longues et compliquées et tu voudrais qu’on les comprenne.

- T’as lu Cioran et tu t’es pas suicidé.

- Tu as des sympathies pour les arguments du végétarisme et t’adores le foie gras.

- T’adores Nietszche et t’as pas de moustache.

- Tu te dis politiquement nihiliste et tu votes.

- Tu crois en la multiplicité du « Moi » et tu écris à la première personne.

- Tu critiques la pensée unique médiatique et tu regardes la télé.

- Tu dis que t’es écrivain et tu as du mal à finir tes nouvelles.

- Tu privilégie la notion d’éthique personnelle par opposition à une morale collective et tu te perds toi-même dans certaines considérations introspectives.

- Tu fais des expériences littéraires bizarres et tu es incapable de finir cet article sur Alan Moore commencé depuis, ouh là, au moins.

- Tu dis que tu réfléchis trop et pourtant tu continues à aimer ça, réfléchir.

- Tu dénonces des illusions imposées socialement et tu te rends compte que tu t’es créé tout seul les tiennes propres.

- Tu parles de faire une révolution intime et personnelle avant de chercher à faire une révolution politique et sociale, et des fois tu te dis que t’y arrives pas.

- Tu cites et te réfère aux dadaïstes, situationnistes, etc. et t’es même pas sûr d’avoir bien compris leurs délires.

- Tu cherches à définir une notion de « désespoir positif » influencé par la pensée bouddhiste, et tu sais même pas comment tu vas terminer cette phr

- Tu es certain du caractère vain des tentatives humaines de communication dû à l’imperfection des outils communicationnels dont nous disposons, et pourtant, tu continue à écrire et à nous expliquer des trucs.

 

 

P.S. Ce texte n’a absolument pas pour but de surfer sur un phénomène médiatique pitoyable et d’aider au référencement de ce blog en accolant dans son titre le nom d’une bimbo télé-ralitesque et celui d’un courant/mouvement philosophico-artistique/escroquerie assumée. Non, non, non. Pas du tout.

P.P.S. Vous croyez que je vais me manger un procès pour violation de propriété intellectuelle ? Parce que j’ai du mal à utiliser le mot « intellectuelle » dans le même paragraphe que le nom de Nabilla. Mais je peux me tromper.

À propos de Durf667

Nihiliste, asocial, anhédoniste subversif, misanthrope contrarié, névrosé narcissique, pessimiste indocile, mystique chaotique, excentrique décentré, élitiste marginal, utopiste désespéré, solitaire empathique, esthète blasé, humaniste déçu, terroriste mental, être humain.

Voir tous les articles de Durf667

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

lepoetesolidaire |
Mots ecrit pour apaiser les... |
Mes poèmes qui retrace ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le cercle des mots disparus
| vivre et souffrir pour écrire
| histoireentoutgenre