Google translate expérience 3 – Le récif

Comme d’habitude, il s’agit ici d’un poème (celui-ci), passé à travers le traducteur de google dans cet ordre : français, espagnol, grec moderne, catalan, gallois, allemand et retour au français. Comme d’habitude, je trouve ça à la fois complètement débile mais aussi, étrangement, assez fascinant. Et, non, je n’ai pas passé le texte par l’anglais, je ne sais pas d’où sortent les quelques mots d’anglais ressortis au final.

 

 

Le reflux acide, petit, mâché, os du crâne

Opinion, caressant la peau

Larmes

Les morceaux de peau sous ses ongles

L’oeil dans la paume

Alarmé par la lune, qui ressemble à de l’ironie sur le dessus du podium

Oh! Comment belle est également mis sur le piédestal de la statue!

Ajouter une impulsion lumineuse

Mocha Dusty et électriques

Il est surprenant que tous les

Étaler la fourrure de chat

Le violon a été brisé, liberté du sans fil

Puce audio Esprit

Chansons jouées

The Untold Story

Mais ce qui est

L’os est consommé, arraché

Des loups et de l’ombre

Câble genou course

Worm Scarlet

Dark Side of coral

Dormir sous la pluie

Les changements sont attendus dans le vent

Et quand les derniers baisers de nuit et le confort

Non seulement dormir

Mais l’oubli.

À propos de Durf667

Nihiliste, asocial, anhédoniste subversif, misanthrope contrarié, névrosé narcissique, pessimiste indocile, mystique chaotique, excentrique décentré, élitiste marginal, utopiste désespéré, solitaire empathique, esthète blasé, humaniste déçu, terroriste mental, être humain.

Voir tous les articles de Durf667

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

lepoetesolidaire |
Mots ecrit pour apaiser les... |
Mes poèmes qui retrace ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le cercle des mots disparus
| vivre et souffrir pour écrire
| histoireentoutgenre