Encore facile.

Posté par Durf667 le 10 août 2014

Je suis la balle

Dans ma tête, celle

Qui allait trop lentement. Je ne l’ai

Pas sentie.

Je suis mort

Bien souvent, déjà.

Si souvent

Que je ne m’en souvient pas.

Et des alexandrins glissent de mes phalanges.

Des façons de pensées toutes faites s’y rangent.

Comme si j’étais con.

Comme si, en fait,

Je ne savais penser.

Et je ne le sais pas, je le fais, et c’est tout.

Rien ne sert de chercher, toute réponse est bonne.

Il y a tant de questions.

Et s’il faut les poser, il ne faut pas

Y répondre.

Ne même pas chercher.

Les réponses sont vraies. Mais personne

Ne pose les bonnes questions.

Il demandent « Pourquoi ? »

Il devraient dire : « Comment.

Publié dans Poemes, Tous les textes | Pas de Commentaire »

 

lepoetesolidaire |
Mots ecrit pour apaiser les... |
Mes poèmes qui retrace ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le cercle des mots disparus
| vivre et souffrir pour écrire
| histoireentoutgenre