Le retour du loup

3 juin 2016

Tous les textes

C’est au milieu du Bois que se tient la Maison,

C’est à ses pieds que coule la Source de moi-même.

Un grenier poussiéreux, fantômes et miroirs blêmes,

Et le Loup dans la cave qui déchire ma Raison.

 

Il se nourrit des erreurs, des failles où il sème

Abandon de la lutte, désirs et illusions ;

Il mord si fort mon âme, je grogne à l’unisson,

Il entrave mes pas, détruit tout ce que j’aime.

 

Mais les Bêtes ne ruent qu’à l’appel de la laisse,

S’il se débat si fort, c’est que les liens se serrent.

Je résiste aux morsures, et sa force régresse,

 

Mais ses griffes creusent loin, et parfois je me perds.

Je resserre la chaîne, il me dévore. J’encaisse.

Je dois vaincre aujourd’hui ce qui s’échappa hier.

À propos de Durf667

Nihiliste, asocial, anhédoniste subversif, misanthrope contrarié, névrosé narcissique, pessimiste indocile, mystique chaotique, excentrique décentré, élitiste marginal, utopiste désespéré, solitaire empathique, esthète blasé, humaniste déçu, terroriste mental, être humain.

Voir tous les articles de Durf667

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

lepoetesolidaire |
Mots ecrit pour apaiser les... |
Mes poèmes qui retrace ma vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le cercle des mots disparus
| vivre et souffrir pour écrire
| histoireentoutgenre